Strasbourg. Cimetière Saint-Gall.

Liste de personnalités inhumées à Strasbourg, au cimetière Saint-Gall.

De taille modeste (2,5 hectares), le lieu se distingue par sa haute densité de richesses funéraires. Désigné par les Strasbourgeois sous le nom de S’Gallemaettel, il fut ouvert en 1527, date de l’ordonnance proscrivant l’inhumation des défunts dans la ville.

La liste qui suit ne revendique aucune exhaustivité et s’enrichira de compléments au fil du temps.

Arnold Jean-Frédéric (1815-1854), peintre.
Arnold Jean-Georges (1780-1829), poète et auteur dramatique (le premier auteur de théâtre à écrire en dialecte alsacien). Son monument est le plus spectaculaire de l’endroit : une statue (signée André Friedrich) le montrant assis, grandeur nature.
Bergmann Frédéric (1812-1887), professeur de littérature et de philologie, exécuteur testamentaire de Proud’hon.
Blessig Jean-Laurent (1747-1816), professeur de théologie, prédicateur.
Brackenhoffer Jacques-Frédéric (1759-1838), maire de Strasbourg (1810-1815).
Buckenmeyer Ernst (1906-1989), ébéniste mais aussi poète (germanophone) et peintre.
Buhlmann Frédéric Adolphe (1828-1887), pasteur.
Delsor Nicolas (1847-1927), prêtre mais aussi journaliste et sénateur du Bas-Rhin.
Erb Marie-Joseph (1858-1944), compositeur.
Frey Charles (1888-1955), maire de Strasbourg (1935-1955), député du Bas-Rhin (1919-1936).
Freysz Jean (1844-1880), brasseur.
Gloxin Paul-Edouard (1804-1870), banquier et homme politique.
Gruber David (1825-1880), brasseur.
Gunzert Guillaume (1834-1911), député du Bas-Rhin, de 1879 à sa mort.
Horst Madeleine (1892-1987), traductrice, rédactrice en chef des Cahiers Albert Schweitzer.
Jung Johann Jacob (1796-1838), maître-batelier. Ses péniches assurèrent les premières liaisons Paris-Strasbourg et Mulhouse-Lyon. Kastner Frédéric (1852-1882), physicien et chimiste.
Kieffer Fritz (1854-1933), auteur dramatique et poète. Le Musée Historique de Strasbourg présente sa collection de soldats en carton peint.
Laas Ernst (1837-1885), professeur de philosophie (médaillon de bronze, par Herter).
Matthis Adolphe (1874-1944), poète régionaliste, inhumé avec son frère jumeau, Alfred (voir ci-dessous).
Matthis Alfred (1874-1930), poète régionaliste, inhumé avec son frère jumeau, Adolphe (voir ci-dessus). Plaque de bronze par Hetzel.
Mayran Camille (1889-1989), femme de lettres, Grand Prix du roman de l’Académie française en 1918.
Ménégoz Marcel (1882-1922), peintre.
Mündel Curt (1852-1906), président d’honneur du Club Vosgien, auteur d’un fameux Guide des Vosges à l’intention des randonneurs.
Musculus Frédéric (1829-1888), pharmacien.
Nessler Victor (1841-1890), compositeur.
Peirotes Jacques (1869-1935), maire de Strasbourg (1919-1929).
Peter Rodolphe (1916-1987), historien du protestantisme.
Pflimlin Pierre (1907-2000), Président du Conseil (durant deux semaines, en mai 1958), Président du parlement européen (1984-1987), ministre (Economie, Agriculture, Finances...), maire de Strasbourg (1953-1983).
Redslob Robert (1882-1962), avocat, président du club Vosgien.
Reiffenscheid Auguste (1835-1887), professeur de philologie (médaillon).
Riff Adolphe ( 1890-1971), créateur du Musée Historique de Strasbourg, conservateur du Musée Alsacien pendant plus d’un demi-siècle.
Salomon Charles-Emile (1833-1913), architecte.
Schuler Théophile (1821-1871), peintre.
Seegmüller Guillaume-Charles (1841-1890), négociant.
Sengenwald Conrad (1809-1891), industriel, Président de la Chambre de Commerce.
Spach Friedrich Gustave (1809-1895), secrétaire général de la ville de Strasbourg dont il fit sa légataire universelle (la « Cité Spach », constituée de logements ouvriers, perpétue son souvenir).
Spach Louis-Adolphe (1800-1879), archiviste et écrivain.
Stockhausen Franz (1839-1926), pianiste, directeur du Conservatoire de Strasbourg.
Stoeber Ehrenfried (1779-1835), notaire, avocat, homme de lettres.
Stoeffler Ernst (1889-1962), aviateur.
Stuber Frédéric-Auguste (1803-1893), architecte.
Ungerer Théodore (1894-1935), maître-horloger, père de l’illustrateur Tomi Ungerer.
Veil Gerhard (1890-1914), soldat mort au combat. Un bas-relief montre les adieux du jeune homme, revêtu de l’uniforme, à sa sœur.
Welsch Paul (1889-1954), peintre et illustrateur. Il reçut l’enseignement de Maurice Denis.
Will Robert (1910-1998), architecte et historien d’art.

En contrebas se voit ( à travers une clôture grillagée) un petit cimetière privé où reposent les membres de plusieurs familles (Gruber, Lauth, Osterrieth, Pfaehler, Schmitten, Schweighaeuser, Stoeber et Ubersaal) de négociants strasbourgeois. Parmi eux, Ernest Lauth (1827-1902), maire de Strasbourg (1871-1873), député au Reichstag.

Autres articles sur le département du Bas-Rhin :
Obernai, église Saint-Pierre-et-Saint-Paul
Strasbourg, cimetière musulman
Strasbourg, cimetière Saint-Urbain