Qui repose aux Choux ?

Situé à la limite orientale de la forêt d’Orléans, le village des Choux, qui ne compte que 500 habitants, possède un cimetière assez vaste, parfaitement plat et bien entretenu. Y alternent monuments anciens et tombeaux contemporains. Parmi ces derniers, on remarque celui (orné de son portrait, portant l’uniforme, en pied) de Ferdinand Gilson (1898-2006), combattant lors de la Première Guerre mondiale, huitième dernier poilu français.
Sa longévité lui valut, dans les toutes dernières années de sa vie, d’accéder à la notoriété. Il avait conservé intacts ses souvenirs des tranchées (il fut deux fois victime du gaz moutarde) et les contait non sans humour aux journalistes qui le considéraient comme un "bon client". Preuve de son exceptionnelle vitalité : il assistait encore, dans son village, à la cérémonie commémorative du 11 novembre 2005.

JPEG - 2.7 Mo
Vue générale du cimetière des Choux


JPEG - 4.3 Mo
Tombe de Ferdinand Gilson


Autres articles sur le département du Loiret :
Qui repose à Châtillon-Coligny ?
Qui reposera à Douchy ?
Orléans, cimetière des Aydes.
Qui repose à Saint-Gondon ?