Actualités du jury.

DECEMBRE 2013
Le nouveau roman de Patrice Delbourg, Le Cow-boy du Bazar de l’Hôtel-de-Ville, paraît au Cherche-midi éditeur.

Eugène Gibloz est un employé pâlichon au légendaire rayon outillage en sous-sol du Bazar de l’Hôtel-de-Ville. Le soir venu, il a rendez-vos avec la vraie vie. Il abandonne sa tenue de grisaille et endosse une panoplie de cow-boy. Bottines brodées avec éperons, bandanas et chaps en cuir de buffle. Il effraie les vieilles dames et fait battre des mains les enfants. Pistolets à peinture ou colts nickelés de calibre 44 à canon court, il ne sait plus bien ce qu’il porte à la ceinture... Arsenal et quincaillerie s’enchevêtrent.
Vieux Stetson vissé sur la tête, menton inquisiteur, le justicier à l’épate voudrait faire régner l’ordre au centre de Paris. Dans son quartier, dans son district, shérif d’un Marais à temps plein. Prompt à l’algarade, adepte de querelles au comptoir, ses journées cahotent entre parodie de film B et désespoir à gros grumeaux.
C’est un roman d’amour que nous donne à lire un Patrice Delbourg au meilleur de sa forme d’hypocondriaque. Amour pour les marginaux, les en-dehors, pour le Pantruche qui a pris le maquis, pour les westerns improbables qu’il évoque avec une gourmandise jamais rassasiée. Une nostalgique "dernière séance" sous un ciel de Paname crépusculaire.

MARS 2013

JPEG - 1.7 Mo
Le jury presque au complet.


(de gauche à droite : Franz Bartelt, Jacques Vallet, Christian Zeimert, Bertrand Beyern, Barbara Pascarel, Yves Frémion, Eric Dussert et Dominique Noguez).

Le jury a voté et désigné ses lauréats !
Au terme de débats âpres, et même houleux, trois noms se sont détachés. Ils seront révélés dans quelques jours, lors de l’attribution rituelle, au "Procope". Les fameuses écharpes funéraires (portant la mention "A notre regretté lauréat") constituant les trophées sont à la fabrication...

Voici, en attendant, les dernières sélections :

Dernière sélection pour le prix Xavier-Forneret 2013 (prix de littérature) :

Nouvelles de poche, Jean-Pierre Andrevon (Clé d’argent) ;
Contes liquides, Jaime Montestrela (traduit du portugais par Hervé Le Tellier) (L’Attente) ;
N’en-a-qu’un en Très Haute Prudence, Christine Van Acker (Le Chemin de fer) ;
Avoir les boules à Istanbul, Marc Villard (L’Atalante) ;
La Tortue d’Eschyle (et autres morts stupides de l’Histoire), Collectif (Les Arènes).

Dernière sélection pour le prix Grandville 2013 (prix graphique) :

Monsieur Strip, Yassine & Toma Bletner (Alter comics) ;
Anthologie Eerie (Delirium) ;
Tarot de Mars, Quentin Faucompré (Dernier Cri) ;
Le Bus, Paul Kirchner (Tanibis) ;
Lefred-Thouron, pour l’ensemble de son oeuvre ;
Bal de tête, Chloé Poizat (Cornelius) ;
Les Fabuleuses Aventures autobiographiques de John Relom, Relom (Lombard) ;

Dernière sélection pour le prix du Spectacle vivant :

Jean-François Derec, Gérard Blanchard, le retour ;
Jonathan Lambert, Perruques ;
Gaspard Proust, Gaspard Proust tapine ;
Marianne Sergent, Doris Darling.

DECEMBRE 2012
Depuis quelques semaines, les jurés des Grands prix de l’humour noir sont au travail afin de choisir les lauréats du millésime 2013.
Ce cliché, pris à l’issue d’un déjeuner roboratif dans un bistrot du Paris populaire (il en reste), témoigne d’un esprit d’équipe inébranlable que beaucoup leur envient.

JPEG - 2.2 Mo
La moitié du jury


(de gauche à droite : Jacques Vallet, Yves Frémion, Eric Dussert, Dominique Noguez et Patrice Delbourg).