Dans la même rubrique...

Ivry-sur-Seine, nouveau cimetière communal (dit cimetière "Monmousseau").

Il est aussi appelé cimetière "Monmousseau" car situé dans la rue du même nom.

JPEG - 2.6 Mo
Ivry sur Seine Cimetière nouveau


Vaste et plat, bordé de très hauts immeubles, il recèle des milliers de sépultures souvent humbles et banales qui peuvent a priori décourager le promeneur. Néanmoins, il offre un miroir pour mieux comprendre l’histoire du XXè siècle dans une banlieue populaire (sépultures de dirigeants communistes, tombes militaires, carré dit des "fusillés", épitaphes au ton naïf). On y découvre aussi des arbres taillés à la perfection et, surtout, la tombe d’un immense artiste qui ne fut pas, de son vivant, salué comme il le méritait.

Leprest Allain (1954-2011), chanteur et auteur, justifie, en effet, à lui seul de se rendre sur place.
Reconnu par ses pairs (le plus foudroyant auteur de chansons au ciel de la langue française selon Claude Nougaro) et par un public avisé, ce fou de mots laissa une oeuvre de plusieurs centaines de textes interprétés de façon magistrale (il reçut deux fois le grand prix de l’académie Charles-Cros).
Ignoré des grands médias, il continua durant ses dernières années à se produire sur scène sans cacher le cancer qui le rongeait. Alors qu’il séjournait à Antraigues-sur-Volane, le village ardéchois de Jean Ferrat, il se donna la mort le 15 août 2011. Il avait émis le désir de reposer dans ce cimetière Monmousseau, au coeur d’Ivry, l’endroit où il avait choisi de vivre. Il était riche d’amis précieux et on notera que, soutien du PCF, il reçut même jusqu’à l’hommage de Jean d’Ormesson qui salua en lui le Rimbaud du XXè siècle.
Sa tombe, un simple rectangle de terre où amis et admirateurs ont déposé fleurs, cigarettes, disques et même une maisonnette à oiseaux, toute en discrétion, se trouve dans la 4è division, face à la 5è.

JPEG - 2.8 Mo
Tombe d’Allain Leprest

Autres célébrités (cette courte liste ne revendique, bien sûr, aucune exhaustivité) :

Gosnat Georges (1914-1982), homme politique communiste. Sous-Secrétaire d’Etat à l’Armement en 1946, député de Charente-Maritime (1945-1958) puis du Val-de-Marne (1964-1982) où il succéda à Maurice Thorez. Il repose auprès de son épouse, Marie (voir ci-dessous). Sa première femme, Denise Bastide (1916-1952), députée de la Loire, repose à Saint-Etienne au cimetière Saint-Claude (elle se suicida).

JPEG - 3.5 Mo
Tombe de Marie et Georges Gosnat

Gosnat Marie (1913-1981), femme politique communiste, députée du Finistère (1948-1951) sous son premier nom d’épouse, Marie Lambert. Elle avait épousé Georges Gosnat (voir ci-dessus) en 1970.

Marrane Georges (1888-1976), homme politique communiste. Ministre de la Santé publique en 1947. Candidat à l’élection présidentielle de 1958 pour le parti communiste. Maire d’Ivry-sur-Seine de 1925 à 1940 puis de 1945 à 1965. Vice-président du Comité parisien de Libération, c’est lui qui avait accueilli le général de Gaulle, le 25 août 1944, à l’Hôtel-de-Ville de Paris. Un célèbre challenge international de handball porte son nom.

JPEG - 2.8 Mo
Tombe de Georges Marrane


Dans le même département, voir aussi :
Ivry-sur-Seine, ancien cimetière
Saint-Mandé, cimetière Nord (ou cimetière ancien)

Document Tombe de Marie et Georges Gosnat