Dans la même rubrique...

Qui repose à Culan ?

Le vaste (pour une commune de moins de 1000 habitants) cimetière de Culan est divisé en deux parties (attention, l’endroit n’est pas facile à trouver, très en dehors du bourg, sur la route de Montluçon).

JPEG - 3.1 Mo
Le cimetière de Culan (partie ancienne)


JPEG - 4 Mo
Le cimetière de Culan (partie moderne)


La célébrité des lieux, décédée en 2001, ne repose pas dans la zone moderne en contrebas mais dans l’enclos principal : il s’agit du peintre Maurice Estève (1904-2001).
Membre de la Seconde Ecole de Paris (comme Nicolas de Staël, Hans Hartung ou Pierre Soulages, entre autres), il avait d’abord travaillé comme styliste dans une fabrique de tissus (il ne cessa, du reste, de créer des textiles) avant d’imposer, une vision de l’abstraction lyrique aux couleurs riches et chaudes. Un musée lui est dédié au sein du somptueux hôtel des Echevins, à Bourges. Bien qu’ayant longtemps vécu à Paris, il naquit et mourut à Culan où sa pierre tombale grise ne se remarquerait guère sans la reproduction, sur sa tranche, de sa célèbre signature.

JPEG - 4.7 Mo
Tombeau du peintre Maurice Estève


JPEG - 4.8 Mo
Ultime signature de l’artiste


Autres articles sur le département du Cher :
Qui repose à Henrichemont ?
Neuvy-Deux-Clochers, cathédrale Linard.
Qui repose à Saint-Bouize ?
Vierzon, cimetière Ville
22 septembre 2014 : Traces d’Alain-Fournier à Epineuil-le-Fleuriel

Photo Culan moderne Photo Culan Esève