Campan. Cimetière de Sainte-Marie de Campan.

Célèbre pour sa forge où le coureur cycliste Eugène Christophe (inhumé à Malakoff) dut réparer sa fourche lors du Tour de France 1913 (une plaque commémorative le rappelle), Sainte-Marie-de-Campan dépend administrativement de la commune de Campan.

JPEG - 2 Mo
L’humble cimetière de Sainte-Marie-de-Campan

Derrière l’église Notre-Dame-de-l’Assomption s’ouvre un petit cimetière qui doit son charme à sa pente herbue et à la vue qu’il offre sur le clocher et les montagnes environnantes. Pas de grands noms mais la présence d’un Ingénieur général de l’armement (R. Duclos, 1910-1984) et une épitaphe ainsi rédigée : Le personnel de l’hôtel Atrium gardera toujours en mémoire le merveilleux directeur que vous étiez.

JPEG - 2 Mo
L’église Notre-Dame-de-l’Assomption


Autres articles sur le département des Hautes-Pyrénées :
Qui repose à Barèges ?
Qui repose à Cauterets ?
Luz-Saint-Sauveur, cimetière dit des Templiers.
Saint-Savin, cimetière communal.
Qui repose à Sers ?