Dans la même rubrique...

Perpignan, cimetière de l’Ouest.

Certes, à Perpignan on privilégiera le cimetière Saint-Martin, au centre de la ville, le cimetière du Sud, où repose Marcel Cerdan, ou bien encore le cimetière Saint-Jacques, ultime asile du grand journaliste de télévision Patrick Bourrat.

JPEG - 2.8 Mo


Néanmoins, ce cimetière de l’Ouest, très bien entretenu, présente d’intéressants monuments et permet de (re) découvrir quelques célébrités catalanes.

JPEG - 2.4 Mo


Spécificités locales, les alignements de tombeaux à enfeux (les cercueils y sont déposés dans des niches au-dessus du sol) portant l’inscription Fermé à perpétuité et les caveaux surélevés, ceints de grilles, auxquels on accède par de petites échelles métalliques.

JPEG - 4.7 Mo


JPEG - 2.9 Mo


JPEG - 4.9 Mo


Par ailleurs, admirer la belle perspective sur le Palais des rois de Majorque, ce château-fort du XIIIè siècle, bâti au sommet de la colline du Puig del Rei.

Giral Aimé (1895-1915). Tout passionné d’Ovalie connaît ce nom, celui du stade de l’USAP, l’équipe de rugby de la ville. Demi d’ouverture prometteur, champion de France 1914 à dix-huit ans, Aimé Giral mourut en héros, victime des combats de la Première Guerre mondiale, à quelques jours de ses vingt ans. Une plaque avec l’insigne du Souvenir français lui a été dédiée par ses successeurs (Les Champions de France de l’A. S. P., U. S. P., U. S. A. P. à leur glorieux aîné). Son tombeau est surmonté d’une grande statue représentant une pleureuse sous un voile.

JPEG - 2.9 Mo


Mates Jean (1809-1891), Inspecteur primaire honoraire, officier de l’Instruction publique dont la stèle, qui présente un médaillon en pierre calcaire bien préservé, proclame Hommage public à un propagateur de l’enseignement.

JPEG - 2.3 Mo


Puig Paul (1896-1918), aviateur, mort pour la France. Extraordinaire plaque de bronze montrant son avion au-dessus de la Marne et des paysages dévastés de Champagne. Son épitaphe est sa citation à l’ordre de la Nation (... Aspirant ayant très bravement fait son devoir dans l’infanterie, deux fois blessé, mort en service aérien commandé le 2 7bre 1918...).

JPEG - 2.8 Mo


Sagols Henri (1929-2006), Président-fondateur de Rivages des arts, association qui promeut la culture d’expression française et catalane.

JPEG - 2.8 Mo


Serbellone Sauveur (1888-1965), le bien prénommé, commandant de marine dont l’épitaphe, augmentée de sa photo en uniforme bardé de médailles, enseigne qu’il réalsa 18 sauvetages et qui trône sous la forme d’un buste casqué, au-dessus de la chapelle de famille.

JPEG - 3.4 Mo


Sudria Joachim (1875-1950), fondateur d’une école d’ingénieurs portant son nom.

JPEG - 3.8 Mo


JPEG - 3.6 Mo


Un carré militaire est dédié à leurs camarades morts sous les drapeaux par Les officiers, sous-officiers, caporaux et soldats de la garnison de Perpignan 1899. Une plaque y célèbre la mémoire du caporal-chef Rodolphe Penon du 2è Régiment Etranger de Parachutistes, mort pour la France le 19-08-2008 en Afghanistan.

Plusieurs chapelles imposantes retiennent l’oeil, citons celles des familles Bedos-Gintrand (belles palmes sculptées et fronton étoilé), Vernay-Roquefort (à l’intérieur, belle statue polychrome de sainte Marguerite d’Antioche ayant vaincu le monstre).
Ne pas manquer non plus la Pietà sculptée par G. Manalt ainsi que la belle colonne voilée du franc-maçon Pierre Thouvenel (+ 1888, à 58 ans)

JPEG - 3.3 Mo


JPEG - 3.8 Mo


Plusieurs prénoms ont retenu mon attention : Afrique, Enriette, Gerasime, Sébastienne et Théobaldine.

J’ai lu sur la tombe d’un couple :
Et la mort n’aura pas de Pouvoir...

Au fronton d’une tombe de famille :
... Ici finissent nos illusions...
Le corps à la tombe, l’esprit dans l’éther,
Vos coeurs dans nos coeurs, vos pensées dans nos pensées,
... Pour l’Eternité...

Enfin, cette étonnante déclaration (orthographe respectée) :
Mon cher MILO,
Nous les avons parcouru
les bois, les près,
afin de traquer bolets
russules, lactaires,
la délicate morille
pour les disséquer
et déterminer sou
le microscope.

Tu m’as appris à aimer ta passion
"La mycologie"
Merci du fond du coeur, je t’aime
Janot