6 décembre 2013 : N’oublions pas Pierre Aliker.

Mort à 106 ans du docteur Pierre Aliker.

L’ampleur des hommages rendus ce jour à Nelson Mandela est sans conteste justifiée. Néanmoins, une triste coïncidence fait qu’à la même date s’est éteint un autre combattant à la longévité encore plus grande (106 ans !), le docteur Pierre Aliker, le plus précieux collaborateur d’Aimé Césaire.

Ce médecin, né en 1907, avait été le premier martiniquais à devenir interne des Hôpitaux de Paris. Inlassable avocat de la décentralisation, fidèle à la doctrine marxiste, il fut durant cinquante-six ans adjoint de Césaire à la mairie de Fort-de-France et c’est lui qui, déjà centenaire, prononça son éloge funèbre (devant une foule rassemblée au stade Pierre-Aliker car les siens n’avaient pas attendu son décès pour lui rendre hommage). Quelques mois plus tard, à près de 102 ans, il épousait celle qui partageait sa vie depuis soixante années et qui, bien que beaucoup plus jeune que lui, devait le laisser veuf peu de temps après.

Quel destin que celui de cet homme toujours vêtu de blanc (en souvenir de son frère aîné, journaliste, assassiné en janvier 1934), infiniment respecté sur son île, qui vécut si longtemps dans l’ombre de l’apôtre de la négritude et mourut le même jour que le triomphateur de l’apartheid !