Grands Prix de l’humour noir 2012

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

PHILIPPE CAUBET, LEA LUND,
JEAN-PIERRE CAGNAT ET DENIS LAVANT
GRANDS PRIX DE L’HUMOUR NOIR 2012

Les 59è Grands Prix de l’Humour noir ont été décernés le mardi 13 mars 2012 dans les salons du "Procope". Riches de palmarès prestigieux (QUENEAU, BAZIN, TOPOR, WOLINSKI, BUNUEL, Woody ALLEN...), les Grands Prix de l’Humour noir récompensent des artistes qui expriment de manière plaisante une pensée désespérée.

Le prix Xavier-Forneret a été attribué à Philippe CAUBET et Lea LUND pour Le Guide des gens, France, 2012 (Noir sur blanc).
Le prix Grandville a été attribué à Jean-Pierre CAGNAT pour son album Petits et méchants (Castor astral).
Le prix du spectacle a été attribué à Denis LAVANT pour son spectacle La Grande Vie (texte de Jean-Pierre Martinet) et l’ensemble de son œuvre.

Philippe CAUBET a poursuivi des études d’histoire et de droit aux universités de Naples et de Paris. Il est l’auteur de romans, de contes, d’une vingtaine de pièces de théâtre, d’essais, d’articles. Il a publié Portraits de mes amis avec Sempé en 2006.
Lea LUND, peintre, plasticienne et graphiste, dessine dans la presse suisse, française et hollandaise. Avec Frédéric Pajak, elle a publié Contre tous (2007), chez Gallimard, L’Étrange Beauté du monde (2009) et En souvenir du monde (2010) aux Éditions Noir sur Blanc.
Construit comme un véritable guide, avec ses coups de cœur et ses extraits de lettres de lecteurs, cet ouvrage hilarant donne des idées de visites à des gens, à travers une France réinventée. Une nouvelle forme de tourisme, entre absurde et incontestable noirceur.

Jean-Pierre CAGNAT , dessinateur-journaliste, travaille depuis toujours au quotidien Le Monde et pour divers hebdomadaires nationaux. D’Attila à Napoléon, certains « petits » ont un désir de domination et une méchanceté qui compensent leur taille infime… À partir de ce postulat d’une mauvaise foi réjouissante, Cagnat dissèque sans pitié les petits et « importants » de tout temps et toute origine.

Denis LAVANT, formé au Conservatoire, débute sa carrière au théâtre, avant d’être révélé au cinéma par Leos Carax (Mauvais Sang, Les Amants du Pont-Neuf). Sa carrière, par la suite, se déroule essentiellement au théâtre. Il restitue dans La Grande Vie toute la puissance ravageuse et hallucinée du texte de Jean-Pierre Martinet.

Jury : Franz BARTELT, Bertrand BEYERN, Patrice DELBOURG, Eric DUSSERT, Yves FREMION, Dominique NOGUEZ, Barbara PASCAREL, Patrick RAMBAUD, Jacques VALLET et Christian ZEIMERT.