Rome, Panthéon.

Miraculeusement préservé des ravages du temps, le Panthéon de Rome, édifié entre 118 et 125 sous le règne d’Hadrien, a connu diverses destinations : temple de tous les dieux sous l’Empire, il devint une église au Moyen-Âge, un lieu de sépulture pour personnages éminents, et figure aujourd’hui sur tous les itinéraires touristiques.
Son accès étant libre, la foule y est constante, grouillante, piaillante, et l’atmosphère peu solennelle en dépit des rappels à l’ordre constants. Fuir les jours de grande chaleur comme ceux de pluie où les visiteurs n’y restent que pour s’y abriter. Tenter sa chance à l’ouverture des portes.

JPEG - 1.7 Mo


C’est ici que repose, selon sa volonté, Raphaël (Raffaello Sanzio) (1483-1520). Le génial peintre et architecte mourut le jour de ses 37 ans qui était aussi le Vendredi saint. Il eut droit à de grandioses funérailles sur ordre du pape Léon X.
Sa célèbre épitaphe est due au poète Pietro Bembo : Ci-gît Raphaël, à sa vue la nature craignit d’être vaincue ; aujourd’hui qu’il est mort, elle craint de mourir.

JPEG - 1.8 Mo


D’autres artistes, d’une moindre renommée pour les Français, furent également inhumés ici :
Baldassarre Peruzzi (1481-1537), peintre et architecte.
Perin del Vaga (1501-1547), peintre et élève de Raphaël.
Giovanni da Udine (1487-1564), peintre et architecte.
Taddeo Zuccaro (1529-1566), peintre.
Annibale Carracci (1560-1609), peintre.

Le coeur du cardinal Ercole Consalvi (1757-1824), prélat et homme d’État, a été déposé dans ce Panthéon tandis que sa dépouille était inhumée en l’église San Marcello al Corso.

Enfin, deux rois et une reine d’Italie eurent les honneurs du Panthéon romain :
Victor-Emmanuel II (1820-1878), roi de Sardaigne devenu le premier roi d’Italie (1861-1878).

JPEG - 1.8 Mo


Humbert 1er (1844-1900), fils du précédent, roi d’Italie de 1878 à 1900, assassiné par un anarchiste.

JPEG - 1.8 Mo


Marguerite de Savoie (1851-1926), épouse du précédent, reine d’Italie de 1878 à 1900. Pour l’anecdote, on rappellera que la pizza Margherita, aux trois couleurs de l’Italie (vert, blanc, rouge), fut ainsi baptisée en son honneur.

Adresse : Piazza della Rotonda.
Ouvert du lundi au samedi de 8h30 à 19h30.

Autres articles sur l’Italie :
Naples, parc Virgile (parc Vergiliano a Piedigrotta)
Rome, basilique San Lorenzo in Lucina)
Rome, mausolée d’Auguste (Mausoleo di Augusto)
17 octobre 2012 : Jean-Paul 1er, "Le Pope est mart !"
18 mars 2015 : Retrouvons notre Poussin !
8 juin 2015 : Pas de grand embouteillage pour Luigi Comencini.
23 octobre 2015 : Giorgio Chinaglia, l’homme qui voulut recadrer Pelé.