Saint-Savin, cimetière communal.

JPEG - 2.1 Mo


Comme souvent en montagne, ce n’est pas tant le cimetière lui-même, dont les monuments sont parfois humbles et souvent banals, que son environnement qui marque le visiteur.

Ici, à Saint-Savin, l’église abbatiale, qui abrite le sarcophage du saint, concentre l’attention touristique et le petit cimetière semble, en contrebas du village, relégué sur sa pente. Le calme y est absolu et on s’y attarde davantage qu’on ne devrait, admirant le versant opposé, celui de Hautacam, de la longue vallée d’Argelès-Gazost.
Pas de tombeaux ostentatoires mais une réalisation originale, lointaine parente des mausolées bicolores de Morne-à-l’Eau, ce cimetière guadeloupéen où le damier est roi.

JPEG - 2.1 Mo


Sur la tombe de famille de l’avocat Paul Durand-Dastès (1925-1990), une plaque rappelle qu’il était l’avocat des paumés.

Saint-Savin est limitrophe d’Adast où se trouve le château de Miramont qui fut la propriété du journaliste Jaques Chancel (1928-2014), inhumé dans la chapelle (privée).

Autres articles sur le département des Hautes-Pyrénées :
Campan, cimetière de Sainte-Marie-de-Campan.
Qui repose à Cauterets ?
Luz-Saint-Sauveur, cimetière dit des Templiers.
Qui repose à Sers ?