Dans la même rubrique...

Vienne, cimetière de Sievering (Sieveringer Friedhof).

À visiter en même temps que le cimetière de Grinzing dont il n’est guère éloigné, ce cimetière de quartier se dissimule en haut d’une rue (très) pentue.

JPEG - 2.5 Mo


Une superficie d’un peu moins de 4 hectares, une jolie vue sur la ville et, comme souvent à Vienne, un ordonnancement trop parfait pour que le lieu envoûte (cimetière relativement récent puisqu’ouvert en 1883).

JPEG - 2.6 Mo


Le mort le plus célèbre est ici un musicien passé à la postérité pour une ritournelle connue de tous les cinéphiles, Anton Karas (1906-1985), compositeur de la musique du film Le Troisième Homme.

JPEG - 2.7 Mo


Proche de l’entrée (à droite, presque dans l’angle), sa tombe, fort bien fleurie, est surmontée d’une stèle où sont gravées les notes de la fameuse mélodie (jouée, on le sait, à la cithare). Après ce triomphe mondial, Anton Karas se reconvertit dans la restauration.

JPEG - 2.9 Mo


Autres personnalités (méconnues ou inconnues des Français) ayant ici leur sépulture :

Blaho Karl (1910-1962), boxeur autrichien.

Brezovszky Ernest (1927-2003), homme politique autrichien.

Garzarolli-Thurnlackh Karl (1894-1964), historien d’art autrichien.

Gasperschitz Alfred (1912-1995), homme politique autrichien.

Gerstl Richard (1883-1908), peintre autrichien qui se suicida à 25 ans après avoir séduit la femme de son ami, le compositeur Arnold Schönberg.

Gold Käthe (1907-1997), actrice autrichienne.

Kales-Wallner Elisabeth (1951-2005), artiste lyrique.

Krips Josef (Jakob Krips) (1866-1927), médecin juif converti au catholicisme, père du chef d’orchestre Josef Krips.

Liebeneiner Wolfgang (1905-1987), comédien et metteur en scène allemand.

Ludwig Eduard (1883-1967), homme politique et diplomate autrichien.

Mayen Maria (1892-1978), comédienne autrichienne.

Menzel Adolf (1857-1938), juriste autrichien, recteur de l’Université de Vienne en 1915.

Pollaczek Clara (1875-1951), poétesse et traductrice autrichienne, maîtresse d’Arthur Schnitzler de 1923 à 1931 (ils se séparèrent quelques mois avant la mort de l’écrivain).

Reimers Emmerich (1886-1970), comédien autrichien.

Reinberger Helmut (1931-2011), comédien et chanteur autrichien, membre d’un célèbre trio parodique, Die Drei Spitzbuben ("Les Trois Filous") qui fit les beaux jours des cabarets viennois.

Sekler Eduard (1880-1976), acteur autrichien.

Speidel Ludwig (1830-1906), écrivain allemand, par ailleurs critique d’art.

Spiegel Harry (1910-2000), résistant autrichien, membre des Brigades internationales.

Thimig Hermann (1890-1982), comédien autrichien. Inhumé avec son père, Hugo Thimig (1854-1944), également comédien (d’origine allemande), qui se suicida à 90 ans, deux jours après la mort de sa femme, Fanny (1867-1944), et sa seconde épouse, l’actrice autrichienne Vilma Degischer (1911-1992).

Xander Brigitte (1942-2008), animatrice autrichienne de radio et de télévision.

Zeininger Josef (1916-1995), prêtre et résistant autrichien.

Zellwecker Edwin (1883-1953), historien autrichien.

Par ailleurs, cette tombe militaire (une simple croix de bouleau) qui rappelle les années les plus noires du XXè siècle.

JPEG - 2.7 Mo


Adresse :
Nottebohmstraße 51.

Horaires :
Du 3 novembre à fin février : 8h - 17h.
En mars et du 1er octobre au 2 novembre : 7h - 18h.
D’avril à septembre : 7h - 19h.
De mai à août, la fermeture est repoussée à 20h le jeudi.

Autres article sur l’Autriche :
Vienne, église Saint-Michel (Michaelerkirche)
Plaisirs viennois.
Noël dodécaphonique avec Alban Berg.