Paris 16è, obélisque d’Aguesseau.


Curiosité funéraire parisienne que cet obélisque de porphyre rouge dressé place de l’Église-d’Auteuil, devant l’église du quartier.

Il célèbre la mémoire d’Henri François d’Aguesseau (1668-1751), chancelier de France de 1717 à 1722 puis de 1727 à 1750, à qui sa sagesse et sa probité valurent un respect unanime, inhumé ici, parmi les pauvres du village, auprès de son épouse, née Anne Françoise Lefèvre d’Ormesson (1678-1735), dans l’ancien cimetière d’Auteuil qui fut fermé en 1793.

Érigé en 1753 sur ordre de Louis XV, à l’emplacement de leur tombe, il fut restauré en l’an IX de la République (ce n’était pas à l’origine une croix qui surmontait l’obélisque mais une girouette). Dans l’intervalle, la sépulture avait été profanée sous la Terreur mais les ossements des défunts furent retrouvés et préservés. Rien d’autre ne subsiste de l’ancien champ de repos d’Auteuil.


Outre une longue épitaphe latine, il comporte cette inscription :

La Nature
ne fait que prêter
les Grands Hommes
à la Terre.
Ils s’élèvent, brillent,
disparaissent. Leur exemple
et leurs ouvrages restent.