31 octobre 2015 : Victor Apicella, complice de Georges Brassens.

34è anniversaire de l’enterrement de Georges Brassens. Découverte de la tombe d’un de ses accompagnateurs, Victor Apicella.

Georges Brassens, qui avait tant chanté les enterrements, fut inhumé le 31 octobre 1981 au cimetière Le Py, à Sète.

Révélons en ce jour qu’un de ses guitaristes repose à Paris, au cimetière du Père-Lachaise, dans l’ignorance de tous les guides dont le nombre s’accroît (j’écris cela pour ceux d’entre vous qui connaissent le lieu et ses pratiques mais n’y viennent que de temps à autre) d’une façon inversement proportionnelle à l’augmentation de leurs connaissances (attribuer Nana à Balzac semblait un défi : il a été relevé !) et de leur richesse lexicale. Nous savons qu’en cette matière, le temps ne fait rien à l’affaire...

Donc, celui qui accompagna Brassens (la seconde guitare, si subtile et si importante) à ses débuts (les chansons enregistrées entre 1952 et 1960 ; lui succédèrent Barthélemy Rosso puis Joël Favreau) s’appelait, patronyme quelque peu malheureux, Victor Apicella. Il ne vécut que quarante ans, tout comme Henri Crolla, de 1927 à 1967, et sa tombe se trouve à deux pas de celle d’Édith Piaf.

JPEG - 2 Mo


Que les nombreux "Amis de Georges" le fassent savoir.