10 novembre 2015 : Bonne nouvelle au Père-Lachaise !

Ne boudons pas au Père-Lachaise une occasion de nous réjouir, elles y sont rares.

Victime de l’effondrement d’une chapelle située à son aplomb, le tombeau de l’homme de théâtre Robert de Flers (Robert de La Motte-Ango) (1872-1927), situé dans le haut de la 18è division, n’était plus depuis des années qu’un souvenir.
Il vient de renaître de ses cendres. Félicitons tous ceux qui ont concouru à la résurrection minérale de l’auteur de L’Habit vert (ah, les intrigues du duc de Maulévrier...) avec Caillavet ou des Vignes du Seigneur avec Francis de Croisset. Rappelons que son épouse, inhumée avec lui, était la fille de Victorien Sardou.

Robert de Flers ayant été le condisciple de l’écrivain, sa sépulture figure en bonne place dans le safari nécropolitain que je propose parfois autour de Marcel Proust, ses parents, ses amis et les artistes de la Belle Époque .

JPEG - 582.7 ko