Dans la même rubrique...

Saint-Flour, cathédrale Saint-Pierre.

Fière et sévère (la pierre qui la compose est la célèbre lave noire volcanique de Liozargues), la plus haute cathédrale d’Europe (son parvis se situe à 892 mètres) justifie un arrêt dans la ville haute avant de visiter les deux cimetières de la ville (ou après afin d’y goûter quelque repos). L’édifice gothique (fin XVè siècle), mutilé sous la Révolution, fut restauré au XIXè siècle.

JPEG - 2.1 Mo


Parmi les évêques inhumés, selon la tradition, dans la cathédrale, on citera monseigneur Maurice Pourchet (1906-2004), évêque de Saint-Flour de 1960 à 1982. Une plaque le qualifie de Père du concile Vatican II. Il avait succédé à François Marty, futur archevêque de Paris, enterré, lui, en Aveyron.
Monseigneur Pourchet accueillit, en 1966, lors des cérémonies du cinquième centenaire de la cathédrale, le Premier ministre Georges Pompidou, célèbre enfant du pays (né précisément à Montboudif) dont la sépulture se trouve à Orvilliers (Yvelines).

On signalera aussi la statue en orant, signée Alexandre Oliva, de monseigneur Pierre Marie Antoine Lamouroux de Pompignac, évêque de Saint-Flour de 1857 à 1877.

JPEG - 1.6 Mo


Adresse :
Place d’Armes.

Horaires :
Hiver : 9h - 19h.
Été : 8h - 19h.

Autres articles sur le département du Cantal :
Saint-Flour, cimetière du Faubourg.