2 mai 2016 : Célébrons une âme d’Élite.

Dans La Croisière du hachich (1933), l’aventurier Henry de Monfreid (1879-1974), inhumé à Leucate (Aude), écrivait :

Une âme d’élite se révèle dans sa parole, dans son regard, ce regard profond du solitaire qui contemple des choses invisibles aux hommes du troupeau.

Quant à Jacques Chardonne (1884-1968), enterré à La Frette-sur-Seine (Val d’Oise), il affirmait, quelques mois plus tôt, dans L’Amour du prochain (1932) : La véritable élite de la France est diffuse dans son peuple.

De quoi méditer et se dire qu’Élite est certes un joli prénom mais qu’il faut savoir assumer.

JPEG - 2.9 Mo