29 septembre 2016 : Alain Bashung et Michel Delpech à jamais unis.

De la même génération même si leurs styles et leurs années de gloire ne furent pas identiques, Alain Bashung (1947-2009) et Michel Delpech (1946-2016) n’auront pas aux yeux de la postérité comme autre seul point commun de reposer au Père-Lachaise, le premier dans la 13è division, le second dans la 49è.

Leurs épitaphes sont, en effet, rigoureusement semblables et tiennent en deux mots : Tant aimé.

Celle de Michel Delpech, dont j’avais déjà évoqué ici l’emplacement de la sépulture ainsi que la forme du tombeau, les obsèques et la faute d’orthographe sur la couronne mortuaire vient d’être gravée.

JPEG - 480 ko