1er octobre 2016 : La raison du plus Ford.

Le Mondial de l’Automobile ouvre ses portes au public.
Je songe à cet homme, enterré dans un cimetière de Haute-Marne, et dont l’idéal était de conduire voiture américaine Mercury (filiale du groupe Ford).
Le malheureux mourut, j’ignore comment tout comme je ne sais pas s’il posséda le bolide dont il rêvait, en 1955. Années de préapprentissage de la liberté où la bagnole régnait sans reproches.
Sa plaque funéraire, au centre du tombeau de famille, témoigne de cette aspiration...

JPEG - 276.4 ko