Dans la même rubrique...

Qui repose à Saint-Quay-Portrieux ?

JPEG - 651.1 ko


Au coeur de la commune, une forêt de croix entre lesquelles se découvrent les grands arbres des jardins environnants et la mer en contrebas. Balade iodée pour mieux comprendre cette terre de marins, de peintres et de poètes.

JPEG - 581.7 ko


Haute densité d’ancres de granit, d’armateurs, de sous-mariniers, de capitaines et de marins pour certains évanouis dans un morne horizon.

JPEG - 610.3 ko


JPEG - 797.9 ko


JPEG - 701 ko


Quelques résidents célèbres :

Yves-France BOURDAIS (1916-1998), vice-amiral, préfet de la Méditerranée de 1974 à 1976.


Iwill CLAVEL (Marie-Joseph Clavel) (1850-1923), peintre paysagiste souvent inspiré par la Manche et la mer du Nord mais aussi par Venise et même la Nouvelle-Zélande.


JPEG - 782.2 ko


Gaston GAUTIER (1907-1962), poète connu aussi sous le nom de Druide Matilin. Inhumé avec son épouse, la poétesse Andrée GAUTIER (1921-2005), sous un menhir et l’épitaphe Marv eo Maintenant il refond ses vies au creuset des humanités.

JPEG - 659.8 ko


JPEG - 777.7 ko


Antonia GROBELNIK-BERNARD (1942-2010), universitaire d’origine slovène, professeur à l’École des Langues orientales, vice-présidente de l’Institut d’Études slaves.
Épitaphe éloquente : S’est consacrée à faire connaître à ses élèves comme au public français la littérature et la culture de son pays natal, la Slovénie, dans le cadre plus vaste de la pensée occidentale et du monde slave.
A aimé les forêts et le ciel changeant des montagnes slovènes où elle naquit et plus tard avec sa famille, la mer et la végétation en fleurs des côtes bretonnes qu’elle a choisies pour sa dernière demeure.


Jean-Marie HUON de PENANSTER (1948-2013), pilote de ligne, chevalier de Malte, inhumé sous une belle croix celtique. À son domicile, rue du Châtelet, se découvre un phare en granit de quinze mètres de hauteur dont il avait entrepris l’érection mais ne vit pas l’achèvement.

Francis de MIOMANDRE (Francis Durand) (1880-1959), écrivain (sa mère était née de Miomandre), prix Goncourt 1908 pour Écrit sur de l’eau...
De son oeuvre abondante, presque plus rien ne surnage aujourd’hui mais je n’oublie pas qu’il traduisit (entre autres) Unamuno et que cela seul imposerait déjà de le nommer.

... et l’immobilité divine de l’air
sera comme un bloc de cristal
où tout est pétrifié dans le
moment le plus pur du souvenir.

JPEG - 745.3 ko


Louis REBOUR (1907-1941), capitaine de la marine marchande, résistant, seule victime de l’explosion du cargo qu’il commandait, le Fort Medine, qui sauta sur une mine à l’entrée du port de Swansea. Il fut fait Compagnon de la Libération.

JPEG - 715.1 ko


Concluons avec l’effigie d’un certain Francis FRAICHE (1875-1955)

JPEG - 671.9 ko


et par cette épitaphe en forme d’acrostiche :

Femme en beauté tu serais
Rose et toujours en gaieté
Aimée de tous je le sais
Notre petite soeur adorée
Comme tu nous manques désormais
Ondine amour de nos étés
Il fallait donc nous séparer
Si seulement Dieu acceptait
Enfant chérie tu reviendrais

Adresse :
Rue de Bel-Air.

Horaires (de belle amplitude) :
Du 1er avril au 14 novembre : 8h - 20h.
Du 15 novembre au 31 mars : 8h - 18h.

Si la journée n’est pas trop avancée, je vous recommande de pousser jusqu’à Lanloup dont l’église et le cimetière devraient vous ravir.

Autres articles sur le département des Côtes-d’Armor :
Qui repose à Lanloup ?
Perros-Guirec, cimetière de la Clarté-Ploumanac’h.
Ploubazlanec, cimetière de Loguivy-de-la-Mer.
Saint-Cast-le-Guildo, église Notre-Dame-du-Guildo.
Trégastel, cimetière ancien (dit aussi cimetière de Run-Rouz).
Tréguier, Bois du Poète.
Qui repose à Trévé ?