Qui repose à Besançon ?

Besançon, cimetière des Champs-Bruley.
Non loin du vaste et beau cimetière des Chaprais, le doyen des cimetières bisontins (ouvert en 1793) hésite à se nommer "du Champ Bruley" ou " des Champs Bruley" (les deux plaques voisinent à l’entrée). Il est à visiter dans la foulée de son voisin (il n’est guère étendu en en faire le tour n’occupe que (...)
Besançon, cimetière Saint-Ferjeux.
Sous la protection de la basilique Saint-Ferjeux, voici un cimetière vaste et ordonné qu’on recommandera de visiter par beau temps (pas d’abri en cas de pluie) mais attention : à Besançon, c’est le cimetière des Chaprais (et son voisin des Champs Bruley) qui est à voir prioritairement. Ici (...)