Qui repose dans le Calvados ?

Qui repose à Saint-Hymer ?
Autour de l’église, le cimetière de Saint-Hymer abrite moins une personnalité qu’une vedette, et jamais le mot n’aura été mieux porté : la "Mère Denis" (1893-1989), devenue à près de quatre-vingts ans l’égérie publicitaire de la marque d’électroménager "Vedette". Bretonne d’origine, née Jeanne Le Calvé, elle (...)
Qui repose à Lion-sur-Mer ?
Ne pas se fier au nom de la commune en espérant découvrir un cimetière marin ; le champ de repos, rigoureusement plat, est ici relégué dans les terres, en retrait des habitations. De taille modeste, il offre plusieurs points d’intérêt qui se révèleront dans l’allée centrale ainsi que le long (...)
Qui repose à Hubert-Folie ?
Très bien entretenu, le petit cimetière communal abrite deux monuments dignes d’intérêt. Le cimetière d’Hubert-Folie. D’une part, celui du doyen des lieux, Pierre-Jean Lévêque (1757-1805), révolutionnaire sauvé de l’échafaud par Thermidor, devenu administrateur du Calvados sous le Directoire puis (...)
Qui repose à Anisy ?
Légèrement excentré, le petit cimetière d’Anisy groupe ses tombes autour de la belle église Saint-Pierre qui daterait du XIIè siècle (si elle n’est pas fermée, admirer son retable baroque). Difficile à repérer (la pierre est ancienne et le nom en voie d’effacement), près de l’entrée, la sépulture de la (...)
Qui repose à Fontenay-le-Marmion ?
Cimetière établi en plein bourg, autour de l’église. Parmi tous les tombeaux modernes, on ne signalera guère que le sarcophage en voie de délabrement au nom de Delphine Lefèvre. Autres articles sur le département du Calvados : Qui repose à Anisy (...)
Qui repose à Estry ?
Le cimetière de ce village normand, situé à l’écart des grands axes, semblerait ne présenter aucun intérêt notable. Et pourtant, il s’agit d’une des plus émouvantes étapes de France pour qui est sensible au passé. Contre l’église, parmi les tombes banales des habitants, prospère un if extraordinaire que (...)
Qui repose à Clarbec ?
Dans ce cadre champêtre, il n’est pas même nécessaire de descendre de voiture pour admirer le monument funéraire le plus singulier de la région. Un homme et sa femme, morts au XIXè siècle, dont les bras sortent chacun de leur tombeau et dont les mains s’unissent pour l’éternité. Ce symbole romantique, (...)