S’il repose au Père-Lachaise (j’avais déjà évoqué ici sa sépulture et son monument en cours d’installation), le dessinateur Tignous (Bernard Verlhac) (1957-2015), mort le 7 janvier 2015 dans les locaux de Charlie-Hebdo, résidait à Montreuil.

À l’occasion du deuxième anniversaire de son assassinat, la municipalité a décidé, en hommage, la création d’un prix de dessin politique francophone et d’une bourse (destinée à un jeune artiste de la commune) portant son nom.
-1102.jpg

Sur sa pierre tombale, fleurs, crayons et dessins continuent de se renouveler. Quant à son épitaphe, elle est empruntée à Paul Éluard (inhumé non loin) :
Tu rêvais d’être libre et je te continue

-1103.jpg